Introduction: Mes chers fils, aujourd’hui encore je désire vous inviter à vivre plus pour les choses du Ciel, car beaucoup, parmi vous, vivent dans la tristesse et dans l’angoisse et ne se sentent pas aimés. Je viens donc leur apporter mon amour maternel.

1  Mes enfants, quand vous êtes tristes, je souffre aussi avec vous, parce que vous n’arrivez pas à vous immerger dans l’abandon envers mon fils Jésus et vous vous troublez en perdant le chemin.

2  mais quand vous êtes dans la joie, je le suis moi aussi.

3  Si vous priez, mes enfants, et si vous êtes constants dans la prière, vous pourrez trouver la paix à travers l’action de l’Esprit Saint.

4  Mes enfants, je veux vous aider à retrouver cet amour que vous ne réussissez plus à ressentir. Il convient de faire un chemin de sainteté, en laissant tomber tout ce qui ne vous permet pas de voir et de sentir Son amour.

5  Mes enfants, si vous vous décidez à parcourir une voie d’humilité, d’amour envers le prochain et à vivre dans la vérité, vous pourrez vous appeler “enfants de la lumière”.

6  Mes enfants, je désire que chacun d’entre vous devienne mon apôtre, afin que je puisse agir en vous pour vous indiquer le sentier que vous ne réussissez pas à parcourir.

7  Oui! Je désire que vous deveniez mes apôtres, (que vous soyez) ceux qui décident de témoigner et d’être témoins de l’amour de mon fils. N’ayez pas peur de témoigner car je serai avec vous.

8  Mon fils Jésus vous donne la grâce de me faire venir au milieu de vous, non pour obtenir le bonheur sur cette terre, mais il veut vous donner le bonheur éternel, car le bonheur n’appartient pas à cette terre.

9  Priez, priez, priez pour que vous puissiez recevoir le don de la paix. Et je viens vous donner la paix que chaque jour mon fils Jésus donne à l’humanité.

10  Priez pour mes fils pasteurs, pour les consacrés, afin qu’ils soient toujours soutenus par vos prières. Nombreux sont mes fils consacrés qui souffrent et qui ont besoin d’être aidés. Je vous invite à prier pour eux, sans juger, afin qu’ils demeurent fidèles à l’appel de Dieu.

Conclusion: Priez, priez, priez pour que se réalisent les projets que Dieu a sur chacun d’entre vous. Je vous remercie d’avoir répondu à mon appel. Je vous bénis tous.

Observations generales

  1. Ce message est une leçon de consolation, de “confortation” adressé à nous qui sommes des hommes “de peu de foi” en l’amour divin: “beaucoup d’entre vous vivent dans la tristesse et dans l’angoisse et ne se sentent pas aimés ; je viens leur apporter mon amour maternel.
  2. travers un chemin à la manière de saint Jean de la Croix, nous devons préférer en réalité les choses du ciel à celles de la terre.
  3. La sanctification personnelle est nécessaire; elle est aussi le préliminaire à la vie apostolique.
  4. Une fois encore Marie exige le courage apostolique, le témoignage clair et ferme. (§6 e7).

Dans le contexte général des messages, nous pouvons dire: “ La Sainte Vierge est en train de préparer son armée pour les grands événements de demain.”

Commentaire

Introduction: aujourd’hui je désire vous inviter à vivre plus pour les choses du Ciel.

Dans la religion moderne la dimension céleste est souvent oubliée. Nous pouvons méditer Col 3, 2:

Cherchez les choses d’en-haut…pensez aux choses d’en-haut, non à celles de la terre.

1  Mes fils, quand vous êtes tristes, je souffre aussi avec vous…

2  mais quand vous êtes dans la joie je me réjouis aussi avec vous.

Le thème du réconfort mutuel est très important dans les premières années de l’histoire de l’Eglise. Les lettres des évêques comme Ignace d’Antioche sont souvent le vecteur de la sympathie réciproque. Saint Paul en donne l’exemple. Voir le début de la seconde lettre aux Corinthiens ( 2 Co 1, 3-7).

4  Il convient de faire un chemin de sainteté, en laissant tomber tout ce qui ne vous permet pas de voir et de sentir Son amour.

Là, nous sommes complétement immergés dans l’ascèse et dans la mystique la plus classique, celle de l’Imitation de Jésus-Christ, de saint Ignace, des maîtres de l’école carmélitaine.

5 Figlioli miei, se decidete di percorrere una vita di umiltà, di amore verso il prossimo e vivere nella verità, voi vi potrete chiamare “figli della Luce”.

“Les Pèlerins de Marie” sont modernes et joyeux mais, pour une part, ils ne sont pas du monde (Jn 17, 14).

Notre astuce de “fils de la lumière” consiste à vivre dans le monde, non à la manière du monde (Lc 16, 8).

6  Mes enfants, je désire que chacun d’entre vous devienne mon apôtre…

Oui! Je désire que vous deveniez mes apôtres, (que vous soyez) ceux qui décident de témoigner et d’être témoins de l’amour de mon fils. N’ayez pas peur de témoigner car je serai avec vous.

Une grande difficulté dans la persévérance missionnaire est le terrible sentiment d’être seuls, abandonnés de Dieu qui semble se taire et ne rien faire.

Nous devons vaincre cette horrible tentation avec l’assurance de la parole de Jésus, la dernière de l’évangile de Matthieu : “je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde” (Mt 28, 20).

Pour progresser dans cette voie qui est au dessus de la nature, il faut évangéliser, évangéliser avec obstination.

L’Evangile est plus une expérience qu’une doctrine !

Père M.F.

Laisser un commentaire

Fermer le menu

Send this to a friend