Mes chers enfants, aujourd’hui encore je viens essuyer vos larmes avec mon amour maternel. Même s’il peut arriver qu’une mère oublie ses propres enfants, moi je ne vous oublie jamais.

1 Mes chers enfants, apprenez à vivre chaque jour la Parole de Dieu qui est vie et vérité.

2 Quand je vous dis que ce sont des paroles de grâce – et vous ne réussissez pas à le comprendre – je vous exhorte à vivre tous les événements qui sont arrivés durant le parcours de la vie que mon Fils Jésus a vécu sur la terre.
Seulement avec la méditation de tous les mystères du Rosaire que vous récitez, vous pourrez comprendre que chacun d’entre eux est un événement : c’est l’attente, c’est la naissance, c’est la mort et la résurrection…autant de moments de grâce que vous pouvez actualiser et vivre!

3 Mes chers fils, manque aujourd’hui la vraie paix dans vos cœurs, parce que nombreux sont ceux qui abandonnent le sentier et cessent de faire un parcours de sainteté.

4 Je vous le dis à vous, mes chers fils, priez pour les familles qui sont le centre du cœur, et vous qui avez été appelés à parcourir les traces [de Jésus], n’ayez pas peur de prononcer votre Oui.

5 Mes fils, quand j’étais la petite enfant de Nazareth, j’étais comme vous ; je n’avais pas la connaissance de tout ce qui allait m’arriver. Mais la voix de l’Ange me combla au point que je n’hésitai pas à dire mon Oui.

6 Et à partir de ce moment, la grâce s’est mise à surabonder en moi. Dès lors, tout a été différent, tout était changé. C’est pourquoi, je vous le dis à vous : laissez-vous guider par les dons qui arrivent du Ciel.

7 Lui, mon Fils Jésus, veut faire une histoire de chacune de vos vies. C’est pourquoi, laissez-vous guider par vos pasteurs, afin que vous ne soyez pas trompés par le Malin.

8 Mes enfants, aujourd’hui nombreux sont ceux qui abandonnent la vraie Foi et qui sont trompés par une foi erronée, sous prétexte que Dieu pardonne.

9 Vous ne pouvez servir deux maîtres. La Paix ne se trouve qu’en vivant dans la vérité. La vérité est bienveillante, la vérité est amour, la vérité est joie.

10 Mes fils, si quelqu’un veut venir vers mon Fils Jésus, il doit pardonner, il doit offrir, il doit faire preuve de patience. Tel sera le fruit de la félicité. [Fruit ou source ?]

11 Mes fils, je le dis à chacun d’entre vous qui cherchez la paix : ne vous laissez pas tromper par ceux qui prétendent vous aimer, en vous entraînant à abandonner ce que Dieu vous a donné. Ne séparez pas ce que Dieu a uni!

12 Priez, priez, priez afin que la paix revienne dans les familles. Avec la division vous n’obtiendrez pas la paix. Et je prierai l’Esprit Consolateur pour que vous puissiez renouveler votre Oui.

c Il est temps de déposer aux pieds de mon Fils Jésus tout ce qui vous fait souffrir. Et vous, enfants, qui souffrez, Dieu vous donnera la consolation et guérira votre cœur. Mes chers apôtres, je vous aime et je vous bénis!

Observations generales

  1. Ce message est une leçon de consolation, de “confortation”. Il nous démontre la fibre maternelle de Marie.
  2. Un enseignement nous est donné sur le Rosaire qui n’est pas une simple « dévotion » mais qui s’enracine dans une spiritualité forte basée sur la théologie de l’Incarnation.
  3. La sainteté est avant tout « l’union des volontés » dans le sillage du « Fiat » de Marie.
  4. L’exhortation de la Vierge nous met en garde contre les dérives contemporaines à l’intérieur même de l’Eglise en présentant un Dieu d’Amour indulgent pour le péché.

Commentaire

  1. Introduction: Mes chers enfants, aujourd’hui encore je viens essuyer vos larmes avec mon amour maternel. Même s’il peut arriver qu’une mère oublie ses propres enfants, moi je ne vous oublie jamais..
    Expressions bouleversantes de l’amour de Yahvé pour son Peuple.
    Marie participe à cet amour attendrissant. Pas besoin de commentaire, l’Ecriture dit tout. Voir Is 49, 15 ; 44, 21 – Jer 31, 20 – Os 11, 8.
  2. Mes chers enfants, apprenez à vivre chaque jour la Parole de Dieu qui est vie et vérité.
    Vérité est la devise de l’ordre dominicain. Ste Catherine de Sienne revient sans cesse sur ce thème. À la fin de sa vie Thérèse de Lisieux disait : « Je crois que j’ai toujours cherché la vérité. » Défions-nous d’une spiritualité existentielle attentive seulement à la vie et pas à la vérité ! Voir n°8 et 9.
  3. Je vous exhorte à vivre tous les événements qui sont arrivés durant le parcours de la vie que mon Fils Jésus a vécu sur la terre.
    D’une certaine manière l’Histoire de l’Eglise est la reproduction de la vie terrestre de Jésus. La vie et les actes du Christ passent progressivement dans son Corps Mystique (Congar). C’est vrai aussi pour les destinées personnelles mais il est difficile pour chacun d’imiter la totalité du mystère du Seigneur. Suivant notre vocation propre nous sommes associés plus spécialement à tel ou tel aspect de la figure du Christ.
  4. Seulement avec la méditation de tous les mystères du Rosaire que vous récitez, vous pourrez comprendre que chacun d’entre eux est un événement : c’est l’attente, c’est la naissance, c’est la mort et la résurrection…autant de moments de grâce que vous pouvez actualiser et vivre!
    Ici nous recevons un enseignement important sur le Rosaire en tant qu’école de vie humaine et surnaturelle. Voir à cet effet le beau texte de saint Jean-Paul II : Rosarium Virginis Mariae (16 octobre 2002).
    Nous sommes donc invités 1 – À comprendre les événements de notre existence à travers les moments de l’histoire terrestre de Jésus et de Marie. 2- À prendre pour exemple les mystères du Rosaire et à les incarner dans notre histoire personnelle.
  5. N’ayez pas peur de prononcer votre Oui.
    Une invitation ferme à prendre la décision d’acquiescer totalement au Plan de Dieu sur nous.
  6. Mes fils, quand j’étais la petite enfant de Nazareth, j’étais comme vous ; je n’avais pas la connaissance de tout ce qui allait m’arriver. Mais la voix de l’Ange me combla au point que je n’hésitai pas à dire mon Oui.
  7. Et à partir de ce moment, la grâce s’est mise à surabonder en moi. Dès lors, tout a été différent, tout était changé.
    Nous avons ici une confidence de Marie qui n’est pas directement formulée dans les Ecritures mais qui est en parfaite harmonie avec leur contenu. Cet aveu de Marie devrait nous stimuler à faire un pas décisif sur le chemin de la sainteté.
  8. Lui, mon Fils Jésus, veut faire une histoire de chacune de vos vies.
    Cette histoire unique et divine de notre vie est une merveille que nous découvrirons au Ciel quand nous aurons reçu notre « Nom nouveau. »
  9. Mes enfants, aujourd’hui nombreux sont ceux qui abandonnent la vraie Foi et qui sont trompés par une foi erronée, sous prétexte que Dieu pardonne.
    Tel est le danger du « néo quiétisme » moderne. Satan a gagné quand il a mis dans notre tête la conviction qu’il n’y a pas de péché, qu’il n’y a rien à faire pour être sauvé ( la foi sans les œuvres selon Jacques 2, 18).
  10. Vous ne pouvez servir deux maîtres. La Paix ne se trouve qu’en vivant dans la vérité.
    C’est l’enseignement de l’Evangile mis en valeur à Medjugorje.
  11. Et je prierai l’Esprit Consolateur pour que vous puissiez renouveler votre Oui.
    Marie nous assure de sa prière pour le renouvellement généreux des promesses du Baptême.

Laisser un commentaire

Fermer le menu

Send this to a friend