Pendant le moment de prière

Mes chers enfants, aujourd’hui encore, je viens parmi vous pour vous offrir mon doux et bien-aimé Jésus qui se donne chaque jour pour chacun de vous.

Mes petits-enfants, je vous le dis, ouvrez vos cœurs pour vous débarrasser de toutes les vanités qui vous empêchent de sentir la grâce de Dieu, elles vous rendent plutôt, esclaves du péché.

Sachez que tout ce qui est sur cette terre est vanité.

Mes petits-enfants, vivez plus pour les choses du Ciel e engagez chaque jour de votre vie pour l’éternité.

Beaucoup d’entre vous sont fermés sur eux-mêmes et n’arrivent plus à voir la beauté de la création. Je vous exhorte, mes petits enfants, à aimer la vie en vivant dans la simplicité, sans la peur de vieillir.

Sachez vivre dans le naturel que la vie vous donne. Je dis à vous mes petits enfants, bénissez, bénissez, bénissez pour la grâce de la vie que mon Fils vous a donné sur cette terre.

Ne vivez pas comme si Dieu n’existait pas, en vous laissant séduire par ce monde qui n’est pas éternel.

Je vous dis priez, priez, priez pour éviter que Satan ne vous trompe en vous faisant croire que le péché n’existe pas.

Mes petits, le péché a un nom et tout ce qui est mauvais n’est pas de Dieu. A vous mes petits enfants qui connaissez les commandements, je vous demande de les vivre.

Courage, courage mes petits, je suis à coté de vous qui souffrez à cause de ceux qui vous ont volé l’espérance et ne pouvez plus vivre dans la paix. Je vous exhorte à vous relever et à confier toute votre douleur dans les mains de mon Fils.

Je suis à tes cotes, à toi qui aujourd’hui, te sens seul et abandonné, même si tous t’abandonnent, sache que Dieu ne t’abandonnera jamais.

Je vous exhorte à bénir, bénir et prier pour ceux qui vous font souffrir, car ils ont persécuté mon Fils et vous aussi vous serez persécutés.

Heureux vous qui souffrez parce que vous témoignez la vérité, j’ai besoin de vous, de vos prières. Chaque jour, soyez les témoins de Son amour. Plus vous donnez et plus grandit en vous le désire d’être ses apôtres.

Vous êtes mes fils et je vous aime.

Priez, priez, priez pour l’église, priez pour ceux qui ne connaissent pas l’amour de mon Fils Jésus. Je vous réunis autour de moi pour imprimer dans vos cœurs tout l’amour d’une Mère.

Merci mes petits-enfants d’avoir répondu à mon appel.

Commentaire

Ce mois-ci, je manque de temps pour faire un long commentaire du message.

J’y verrais trois mises en garde concernant la culture dominante dans la société profane et même religieuse. Marie semble reprocher au monde:

  1. Sa vision matérialiste de l’être envisagé seulement comme bien de consommation et objet de jouissance.
  2. Son oubli de la dimension d’éternité. La vie est très belle puisqu’elle est un don de Dieu et le commencement de la vie éternelle. On doit la protéger, la faire grandir sans la trafiquer (PMA, GPA etc.)
    Le monde visible est bon (Gn 1) mais il devient mauvais quand on en fait un absolu sans relation avec Dieu. Alors, effectivement, « Tout est vanité » (Qo 1, 1).
  3. Sa prétention d’être à lui-même sa propre Loi.
    « Il est interdit d’interdire », « Il n’y a pas de péché », « Les commandements sont périmés », « Les droits de l’homme ne sont pas conditionnés par les droits de Dieu. »
    Dans leur combat pour remettre en place les « fondamentaux », les Pèlerins de Marie ont l’assurance d’être aidés par Marie:
    « Je vous réunis autour de moi pour imprimer dans vos cœurs tout l’amour d’une Mère »

Perè M.F.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Send this to a friend