Mes chers petits-enfants aimés de Dieu, aujourd’hui encore, je viens parmi vous pour vous donner tout l’amour du Père.

Je vous parle comme une maman, et une maman console toujours ses enfants.

Mes enfants, soyez reconnaissants envers mon Fils Jésus pour tout ce qu’Il vous donne et pour la grâce qu’Il vous accorde en m’envoyant parmi vous pour que vous appreniez à écouter les messages qui vous sont donnés.

Il convient donc mes enfants, d’être de vrais apôtres de son amour, mais, si vous n’apprenez pas à accueillir sa parole qui est vie et vérité, vous ne pourrez pas comprendre son amour. Ainsi, je viens pour vous guider sur le chemin que mon Fils a tracé pour vous afin que vous deveniez de vrais évangélisateurs de sa parole. Annoncez à tous la bonne nouvelle mes enfants, et n’ayez peur de témoigner son amour car, en invoquant l’Esprit Saint, vous devenez ses apôtres.

Priez, priez, priez, car, seulement avec la prière, vous serez en mesure d’éloigner tout ce qui vous sépare de mon Fils.

Mes enfants, je pose mon regard sur chacun de vous et je vois toute votre douleur et votre égarement. Je suis à côté de chacun de vous, et invoque sur vous, la bénédiction de mon Fils pour vous rendre capables d’offrir tout ce que, aujourd’hui, vous ne comprenez pas sur cette terre.

C’est pourquoi je vous dis, ne vous laissez pas tromper par les choses de ce monde et vous exhorte à vivre pour les choses du ciel ou personne ne peut vous enlever l’espérance de l’éternité.

Je vous exhorte à vous aimer les uns les autres car par votre amour, vous serez témoins de son amour.

Mes petits-enfants, je vous invite à vous réconcilier avec Dieu et à vous pardonner pour ressentir dans vos cœurs cet amour que beaucoup d’entre vous, ont déjà savouré.

Priez pour éviter que Satan ne vous trahisse avec ses séductions vous faisant croire que vous n’êtes plus aimés. Revenez à vos pasteurs pour être pardonnés et aimés.

Priez, priez, priez. Je vous bénis tous.

Commentaire

Attention! Ce texte n’est pas un commentaire tout fait, mais plutôt un plan d’échange pour les rencontres des Pèlerins de Marie.

Donner tout l’amour du Père

La dimension trinitaire existe aussi dans les Messages. Marie est envoyée par le Père pour nous distribuer les trésors du Père. Habituellement la sainte Vierge nous parle plutôt du Fils.

Maman consolatrice

La première lecture de la messe du soir était celle du 14° dimanche pendant l’année : Isaïe 66, 10s: « Vous serez nourris, portés sur la hanche, vous serez choyés sur ses genoux. Comme un enfant que sa mère console… » Sainte Thérèse de Lisieux aimait tant ce passage.
Dans beaucoup de messages de Lello Marie se présente comme la Mère de la Consolation. L’humanité n’est pas seulement pècheresse, elle est aussi angoissée. Elle a besoin de consolation.

Merci de Marie à cause de sa présence au milieu de nous

Depuis 33 ans, la Mère de la Consolation est venue tant et tant de fois ! Nous ne devons pas oublier cet énorme cadeau !

Accueillir la Parole de Dieu

La religion des Pèlerins de Marie est simple, pas autre que celle de l’Évangile. À Medjugorje, dans notre famille spirituelle combien de fois Marie réclame de revenir à la Bible, à la Parole de Dieu !

Devenir des évangélisateurs courageux

Annoncer la Bonne Nouvelle à tous nous fait peur. Nous le pouvons avec le secours de l’Esprit-Saint. Tous les soirs, faire l’examen de conscience apostolique : aujourd’hui, combien de fois ai-je parle de Jésus ?

Tenir à distance tout ce qui sépare du Fils

La voie raide du détachement de toutes les créatures suivant la doctrine de l’Évangile, de saint Jean de la Croix et de tous les saints, semble inhumaine. Progressivement, l’Esprit-Saint fait que comprendre qu' »étroite et resserrée est la voie qui conduit à la vie !  » Mt 7,14.

Marie voit chacun et connait son désarroi

Aujourd’hui, combien d’hommes sont sans espérance, tristes dans la solitude. Mystère énorme, merveilleux : Marie se dit proche de chacun des 7 milliards d’hommes !

Offrir ce que nous ne comprenons pas sur cette terre

Ils sont si, si nombreux les problèmes de la culture contemporaine : la nouvelle physique, la durée de la genèse du monde, la souffrance universelle, les problèmes liés à la longévité, à l’intelligence artificielle … Au plan religieux : la critique biblique, la course victorieuse de l’Islam durant 13 siècles, les scandales, les divisions dans l’Église, l’incrédulité de tant de bonnes personnes, etc. etc.

Les choses de la terre sont trompeuses ; désirer celles du Ciel

Il n’est pas si facile de vivre la spiritualité de la transformation du monde, suivant Gaudium et Spes, et, en même temps, être fidèles à la spiritualité traditionnelle : « Pensez aux choses d’en-haut, non à celles de la terre… » Col 3, 2.

Satan nous fait croire que nous ne sommes pas aimés

Le diable nous fait rester au niveau charnel. Suivant un point de vue seulement naturel, tout semble arriver par hasard dans le monde. Dieu semble oublier, peut-être mépriser ses créatures, le monde et son histoire. Seule la foi obscure, éclairée par la révélation nous fait croire le contraire. Voir par exemple la doctrine de Consolata Betrone.

Perè M.F.

Laisser un commentaire

Fermer le menu

Send this to a friend